Sortir

LOGAN LUCKY

LOGANC’est le retour d’un cinéaste que l’on attendait avec impatience.
Steven Soderbergh, connu pour être l’un des réalisateurs
les plus doués de sa génération, revient cette fois poser sa caméra
dans l’Amérique profonde et y déballer, avec tout son savoir-faire,
ce Logan Lucky aussi étonnant que détonant.

 

Lire la suite...

De la nouveauté avec la "Feminifamille"

FEMININE-139Déjà la 12e édition de cette course pédestre
réservée aux femmes.
La Féminine d’automne aura lieu
le 5 novembre à Pau.

 

Lire la suite...

La route du son : un hiver mouvementé

balkan 138À Billère, la Route du Son
a façonné une programmation
qui brasse tous les genres.
Des concerts organisés main dans
la main avec d'autres salles
de l'agglo. Voici 3 dates
à ne pas rater.

Lire la suite...

Vague de chaleur au Zénith

calypso-roseLe Zénith ouvre sa nouvelle formule ZIP avec la diva antillaise Calypso Rose
et la jeune paloise promise à un bel avenir Miu Queiroz.

Vendredi 3 novembre

La Diva du genre, voilà une chanteuse qui porte bien son nom ! Originaire des Antilles, Calypso Rose a rencontré le succès hors de son île à plus de 70 ans, avec la complicité d’un producteur de choix : Manu Chao. Elle a chaloupé l’été 2016 à l’affiche des festivals avant de prolonger son succès dans les salles de concert à l’automne.

Lire la suite...

La critique ciné : Détroit

PAUSE CINE detroitAux États-Unis, la plaie est encore béante. Elle ne cicatrisera jamais. C’était en juillet 1967. Des émeutes raciales secouent la ville de Detroit, suite à un raid de la police contre un bar clandestin d’un quartier noir.

Un fait-divers sordide suivra : celui de l’Algiers Motel, où une descente de flics vire au cauchemar. Encerclés dans ce motel suite à un tir de balle à blanc, des musiciens afro-américains et deux jeunes femmes blanches seront séquestrés et violentés par les policiers. Et, pour certains, tués à bout portant.
C’est cette terrible soirée que Kathryn Bigelow (Zero Dark Thirty) reconstitue avec un réalisme sidérant dans Detroit.
À tel point, d’ailleurs, qu’il possède une force de frappe quasi documentaire, renforcé par l’incorporation d’images d’archives. Véritable claque, Detroit fait réfléchir, choque, déstabilise. Si le premier acte s’attache à retracer le commencement des émeutes, le second, lui, vire au huis-clos étouffant à la limite du supportable. Filmé en temps réel, il laisse le public spectateur d’une violence sèche empreinte de racisme. Même si elle souffre d’une durée un peu excessive, cette expérience aussi immersive que brutale est intense.

Lire la suite...

Trail : le Hédas à petite foulée

 

trail-137Après les concerts de L'Été Indien, le repas de quartier, le Hédas a-t-il la bougeotte depuis son retour en grâce auprès des Palois ? Cette fois, c'est un club sportif historique du quartier qui montre la voie.

Lire la suite...

Le goût de l'avant-garde

Tristesse-ContemporainejpgLe service culturel de l'université
a peaufiné une programmation
qui défriche les nouvelles scènes
de la musique et du théâtre
à la recherche de la fine fleur
des artistes d'Europe
et du monde.

 

Lire la suite...

Ciné : Le petit Spirou

Le petit spirou

 

L'adaptation de l'une des BD belges
les plus cultes sur grand écran : critique ciné 1/5

 

 

Lire la suite...

Tango : Ils vont nous faire danser au Palais

 tango 135

Du 28 septembre au 1er octobre
pour son grand rendez-vous annuel,
l'association paloise Tangueando 
met tout en œuvre pour populariser ce tango
qu'elle défend toute l'année.

Lire la suite...