Sortir

On a vu : Dans les bois

 

ECRAN TMV192-8« Je sais que certaines personnes
n’aiment pas les documentaires
sur la nature, mais j’espère
qu’ils aimeront ce film et même
qu’ils tomberont littéralement amoureux
de ces forêts lituaniennes. »

 

Difficile de donner tort au réalisateur, Mindaugas Survila, qui vient d’offrir, avec son « Dans les bois », un petit bijou de beauté et de sensibilité. Immersion dans les forêts lituaniennes ancestrales, Dans les bois capte, durant soixante-trois minutes, les animaux des bois avec beaucoup de poésie. Loin des standards habituels (oubliez tout de suite les Disney Nature et consorts), sorte de docu « arty », le film de Survila est au final un objet plutôt atypique. Sans voix off, il se contente d’emporter le spectateur grâce à un travail exceptionnel sur le son, où les bruits des forêts sont amplifiés. 

Exit, donc, les discours moralisateurs et images culpabilisantes que l’on a récemment vus dans de nombreux documentaires. Exit, également, les surenchères techniques et technologiques. Ici, Dans les bois joue la carte du contemplatif. Tout en évitant aussi les longueurs (il dure à peine une heure...), il est le documentaire idéal pour les enfants comme pour les adultes. Il faut d’ailleurs voir la tonne de récompenses obtenues par l’œuvre à l’étranger, du Prix du meilleur son au Prix du jury du film de nature. Ajoutez à cela à une bien belle BA derrière le tout (l’argent récolté par la distribution du film servira à acheter des forêts et les sauvegarder), on obtient là un documentaire immanquable. De quoi, une nouvelle fois, nous prouver à quel point la nature est d’une fragile beauté.

Documentaire, de Mindaugas Survila (Lituanie/Estonie).
Durée : 1h03