Sortir

Ciné : on a vu... Apprentis parents 3,5/5

cine

 

Une comédie signée Sean Anders 
dont le pitch se résume à un couple qui, 
voulant adopter un ado,
se retrouve avec deux petits 
et leur grande sœur de 15 ans un poil rebelle ! Aïe

 

 Avec, en plus, son affiche cliché, Apprentis Parents avait tout pour se résumer à une énième comédie US débilitante et trop facile. Sauf que cela nous apprendra à venir avec nos gros préjugés en tête ! Car au final, le film d’Anders (réalisateur des Very Bad Dads et Comment tuer son boss 2) est bien loin de ça. Inspiré d’une histoire vraie, il s’agit surtout d’une comédie dramatique qui ne se sert de l’humour que pour mieux appuyer son récit et poser ses thématiques. Loin d’enquiller les vannes faciles, Apprentis Parents dose savamment ses gags pour dépeindre de façon juste et touchante le parcours des parents adoptifs. En utilisant le point de vue aussi bien des adultes que des enfants placés en accueil, l’œuvre se fixe sur les longues formations, les peurs, les hauts et les bas… 

C’est également le casting qui donne toute la substance à l’histoire. Ici, le couple formé par Mark Wahlberg et Rose Byrne, éminemment sympathique et naturel, se
voit transcendé par l’excellent jeu d’Isabela Moner (qu’on retrouvera bientôt dans le rôle de Dora l’exploratrice). La jeune comédienne, brillante, crève l’écran. Tout comme la petite Julianna Gamiz, exceptionnelle de naturel, apportant à l’ensemble une crédibilité bienvenue.
Le film n’évite évidemment pas le happy-end gentillet, les rebondissements prévisibles et quelques longueurs. Mais, tout en sensibilité et bien écrit, Apprentis Parents se voit comme une chronique généreuse sur l’adoption. Et surtout réussie.

Comédie, de Sean Anders (USA). Durée : 1 h 59.
Avec Rose Byrne, Mark Wahlberg, Isabela Moner…