Sortir

On a vu : Creed II

creed

Il y a pile deux ans, notre critique ciné
du premier Creed (aussi agréable
que divertissant) nous amenait
à nous demander s’il y avait là matière
à une nouvelle saga. Janvier 2019,
voilà donc que remonte sur le ring Creed,
deuxième du nom : alors, la victoire
est-elle gagnée pour cette suite ?

 

 

Ici, on suit toujours Adonis Creed mais qui doit cette fois jongler entre son entraînement – un grand combat s’annonce face à Drago – et sa vie personnelle et familiale.
Rocky Balboa va, une nouvelle fois, rester à ses côtés pour l’aider et le faire avancer… Évidemment, au visionnage de ce Creed 2, impossible de ne pas avoir en tête le premier opus. Véritable succès, tant critique qu’au box office, le film parvenait à donner un second souffle à la franchise Rocky, en élargissant l’univers du boxeur. Mais force est de constater que la force de frappe de Creed 2 est moindre. Si la série reste toujours fascinante à regarder, le degré d’originalité n’est pas franchement présent et cette suite n’est pas aussi belle et nuancée que Creed 1. Quant à la narration, un poil plus faiblarde, elle a beaucoup moins d’ampleur.
Seulement voilà, le long-métrage de Steven Caple Jr fonctionne tout de même. Parce que c’est un divertissement généreux. Parce que plus qu’un film de boxe, c’est une
tragédie sur l’héritage et un drame sur l’acceptation. Parce qu’il fait le choix judicieux de mettre en parallèle deux parcours, deux familles. Parce que Michael B.Jordan, entre
son charisme et sa silhouette impressionnante, bouffe l’écran. Parce que, même si moins présent, Sylvester Stallone réussit encore à filer des frissons et transmet toujours autant d’émotions. Bon, allez… Vivement Creed 3 ?

Drame de Steven Caple Jr (USA).
Durée : 2 h 10.
Avec Michael B. 
Jordan, Sylvester Stallone,
Tessa Thompson, Florian Munteanu…