Sortir

Un impressionnant bestiaire d'acier

sculpture-180Quand Nicolas Fort et Laurent Marotte se lancent
sur la réalisation d'une sculpture,
ils s'embarquent pour des mois de travail.

Depuis quelques années, leur collaboration a donné naissance à des œuvres animalières qui en imposent comme leur raptor de plus de 200 kilos, réalisé en soudant 4 500 bouts de ferraille à béton. L'animal a nécessité un nombre incalculable d'heures de travail. La finition en particulier requiert de meuler des milliers de points de soudure pour un rendu d'une grande finesse. Si les représentations naturalistes de Nicolas Fort et Laurent Marotte ne correspondent pas vraiment aux canons actuels de l'art contemporain, certains regards avertis ont décelé chez les deux sculpteurs un talent très singulier. C'est le cas de la galerie Pietro à Nay ou bien encore de la Galerie Edi Art Déco à Montpellier.
À Idron, dans le jardin d'une discrète maison, ce bestiaire prend vie : Gorille, éléphant, rhinocéros en treillis soudé, captent l'attention du spectateur et ne le lâchent plus. "Nous travaillons beaucoup sur la dynamique de chaque sculpture et sur le regard des animaux" précise Nicolas Fort.
Les deux amis ne donnent pas uniquement dans les grandes pièces. Des objets à poser figurent aussi dans leur catalogue comme cette tête de cerf d'une très grande élégance (notre couverture). Ils envisagent aussi d'autres matériaux comme la résine. Nicolas Fort et Laurent Marotte s'impatientent de montrer leur travail aux Palois. S'ils reconnaissent aisément que la promotion n'est pas leur terrain favori, ils sont prêts à retrousser leur manche pour déplacer et exposer quelques-unes de leurs pièces majeures dans les entreprises ou les lieux publics.

f MF.sculpture