Sortir

Spectacle : suspendu avec Yoann Bourgeois

MINUIT exitYoann Bourgeois, acrobate,
artiste de cirque et danseur

est obsédé par l'idée de la gravité
qu'il défie 
à chaque spectacle.
Dans "Minuit, tentatives d'approches
d'un point de suspension",
tout le monde est suspendu.

 

 

Orfèvre du déséquilibre, Yoann Bourgeois est acrobate, acteur, jongleur, danseur et codirecteur du Centre chorégraphique national de Grenoble. Il invente des dispositifs scéniques inouïs qui placent les corps des acrobates dans des situations de suspension, d’envol ou de rebond. Ils jouent avec les lois physiques, se dopent à l’apesanteur pour inventer un langage corporel, entre danse et acrobatie, frôlant l’imperceptible bascule entre physique et poésie. Dans cette nouvelle pièce, les artistes sont comme des figurines d’un grand jeu, en dialogue sur une immense bascule, une table instable ou un mobile à taille humaine. Pour ce spectacle aux multiples performances, il construit plusieurs séquences autour du point de suspension. Selon Yoann Bourgeois, ce point désigne : "le moment précis – l’instant – où l’objet lancé dans les airs atteint le plus haut point de la parabole, juste avant la chute". Accompagné en live par la harpiste Laure Brisa, rejoint par des artistes de choc, au croisement comme lui du cirque et de la danse – Marie Fonte et Jörg Müller –, le circassien pose un regard amusé sur la chute. Comme en apesanteur, les artistes nous entraînent vers un ailleurs où le corps devient poids plume. Entre le trampoline central et les éléments du décor, les figures sont impressionnantes. Sur le plateau, les corps semblent suspendus dans les airs. Dans la salle, les spectateurs sont médusés, bouche bée. Beauté, musique, vertige, humour, Yoann Bourgeois et ses comparses nous ouvrent en même temps des portes sur le burlesque de notre quotidien et sur l’éternité. Le spectacle offre une bulle de grâce et d’invention qui fait léviter pendant une heure. Une parenthèse de bonheur un peu plus longue qu’un point de suspension.

 

"Minuit, tentatives d’approches d’un point de suspension"
mercredi 13 et jeudi 14 à 19h30, à Espaces Pluriels.

espacespluriels.fr