Restos

Resto : La fiancée du désert

p18 fiance du desertCouleurs et saveurs...
Comme ce sont les vacances
on vous emmène en voyage.
Direction le Liban et l’Arménie,
à grands coups de fourchette,
mais sans sac à dos.

 

 

 

 

Une seule condition pour apprécier pleinement le périple : aimer l’aubergine, le pois chiche, les épices et les herbes. Sinon, ça va pas le faire. Mais si vous êtes du genre baroudeur de la cuisine, soit un tantinet curieux de saveurs, venez les yeux fermés. On vous cause de La Fiancée du désert : un p’tit resto (pas si petit que ça en fait, mais plein de recoins intimistes), super «typiiique» (cf l’encadré de la p.6), dans la p’tite rue Tran.
A peine franchi le portillon d’entrée, on est ailleurs. Tentures chamarrées, bois exotiques, guirlandes d’oiseaux et d’éléphants multicolores (non, on n’a rien fumé, promis !), babouches colorées aux murs, plantes vertes un peu partout et lampes courbes en métal ajouré... Vous voyez l’ambiance ? Vous sentez monter en vous le dépaysement ?  Et ça ne fait que commencer.
Parce que le vrai voyage, il est dans l’assiette. Une multitudes de petites escapades devraient-on dire. Car chaque plat, ou presque, est à composer de différents mets. Bon, pour les néophytes, une
traduction s’impose pour parfaitement baliser le menu. Mais grâce à l’équipe du resto, fort aimable, fort serviable et fort... patiente (on s’est tout fait expliquer par le menu, justement, qui est long comme un jour sans pain pita), on trouve vite sa voie.
Et là, c’est un festival : homos, tadziki, caviar d’aubergine, feuilletés en tous genres, moussaka, chawarma, kafta, boulettes, falafel, loukoums, baklawa... C’est juste bon à se taper le derrière par terre.
Seule petite réserve, a priori : les portions, elles seraient pas un peu petites ? ça, c’est avant, le repas. Après ? Ben... après, on se jette comme des morts de soif sur le thé à la menthe. Généreusement miélé au début, d’ailleurs, le thé, mais nature sur la fin pour nous, histoire de digérer. Parce que les pâtisseries orientales, c’est bon à se damner, mais sa «suc’ la goule» comme on ne dit pas par ici.

 

p18 entres chaudesDans l’assiette
Une succession de petites entrées
et des plats à composer
parmi un choix
aussi bon
que gargantuesque.

 

La note
Midi ou soir, 5 menus au choix : Haïfa : assiette composée au choix + 1 verre de vin ou thé à la menthe ou café = 10€. Zalhé : assortiment d’entrées au choix + Chawarma + Dessert + thé à la menthe à volonté = 12,50 €. Shama (végétarien) : assiette Salima + assortiment chaud, moussaka, salade + dessert + thé à la menthe ou café = 17,50€.Djebel : assiette du Calife ou assortiment chaud de 8 pièces + assiette composée chaude + Dessert + Thé à la menthe ou café = 18,50€. Menu découverte = 16 €. A la carte, les entrées et les plats sont tous à moins de 10€.

En pratique
La Fiancée du Désert, 21, rue Tran. Tél.: 05 59 27 27 58.
www.la-fiancee-du-desert.com
Ouvert du mardi au samedi, de 12h à 14h et le soir à partir de 19h.