Restos

On a testé pour vous : Le Taylor

taylor 190

 

 

 

 

Fish and chips et coustous au Taylor.
Repris par Pierre Crochetet,
le Taylor mitonne de jolies assiettes
sur une gamme bistrot valeur sûre.

 

 

 

 

C'est la distribution de cette petite brasserie un peu parigote qui, en premier lieu, a séduit Pierre Crochetet au moment de reprendre le Taylor à la suite de Patrick Dupin. Point de ripolinage, Pierre Crochetet a conservé les jeux de miroirs, les banquettes et les tables qui homologuent le cachet doucement 80's du Taylor. Côté carte, rien de surdimensionné. Des plats de bistrot bien amenés comme les coustous marinade rôtis et le fish ans chips que Pierre a glissé, comme ça pour voir, et que les clients plébiscitent depuis. Tendron de veau purée de petits pois, sauce champignons, saucisse de Toulouse gratin de pommes de terre, basse côte de bœuf grillé, frites maison ou écrasé de pommes de terre au four, tous ces plats délivrent la certification d’une adresse discrète mais plus que valable. À suivre  aussi régulièrement de jolies propositions iodées. Et puis il y a, à l'occasion, cette petite touche venue d'ailleurs. Pierre Crochetet s'est lancé dans cette reprise avec un chef autraslien, Viranga Tennekoon aux origines sri-lankaises. Sa femme béarnaise voulait revenir au pays et il a pris possession du piano du Taylor. L'adresse est dans son époque avec aussi un burger végétarien construit ainsi : beignet de lentilles, maïs, chou mariné, carotte, salade, sauce burger maison et fromage de brebis. Le Taylor est une brasserie du midi (qui sert d'ailleurs jusqu'à 14h30) mais le vendredi soir c'est after work avec tapas maison jusqu'à 21h. Commerçants du quartier et habitués ont repéré le créneau.

Le Taylor
11 Rue Alexander Taylor
Tél. 05 59 40 26 61
Du mardi au samedi, de 9h à 17h30. After work le vendredi soir.
Plat du jour 9,90 €
Plat + dessert + café : 12,90 €
Facebook Le Taylor Bistrot