L'automne à Pau : nos plaisirs de saison

p4-entree reechantilloneeVoilà la fin de l’été
MAIS ce n’est pas forcément une raison
pour vous taper une grosse déprime.
L’automne est une très jolie saison
qui compte ses petits et grands plaisirs.

 

 

 

 

 

  1. Goûter                  

p5-chocolat chaud recad

 

 

 

 

On ne sait pas vous, mais la première chose qui nous vient à l’esprit quand on pense «plaisir d’automne», c’est chocolat chaud (ou thé à la cannelle.) Et crêpes. Et gaufre.. En fait on visualise direct un énorme goûter dans un lieu cocooning au possible, ambiance lumière tamisée, discussion chuchotée. et jambes sous un plaid. Bon d’accord, on tombe légérement dans le cliché, mais sans aller jusque-là, on a sélectionné pour vous quelques bonnes adresses parmi les plus cosy et en centre-ville, avec tout notre amour. (C’est l’automne encore une fois, ça nous rend tout mielleux.)

Bonnes adresses
On vous conseillera d’abord L’Entracte, rue Saint-Louis,
qui propose un chocolat chaud façon grand-mère
dont vous nous direz des nouvelles.
En plus il y a un canapé plein de coussins qui n’attend que vos fesses.
On pense aussi au Portobello, rue Valery Meunier :
les pâtisseries maison de Virginie,
accompagnés d’un thé de compèt,
sauront vous séduire, on en est sûr
.

  2. Remplir sa cave    

Ah l’automne, période du raisin que l’on croque chez soi devant un bon DVD. Période des vendanges, aussi, qui nous rappelle que c’est le moment pour acheter du bon vin. Si votre cave s’est un peu vidée cet été (ne mentez-pas, pour sûr c’est le cas !), profitez-en pour aller fouiner du côté des foires aux vins (même si beaucoup se sont terminées, il faut bien le dire) et des caves du coin. Beaucoup de producteurs ouvrent leurs chais, le week-end, pour des dégustations.

A ne pas rater
Juste avant que l’automne ne laisse place à l’hiver
(et là ne comptez pas sur nous pour trouver 2, 6 ou 10 plaisirs,
l’hiver, il fait froid et pi c’est tout...), il y a un événement à ne pas rater.
Les Portes Ouvertes de la Route des vins du Jurançon,
ça se passe chaque année le deuxième dimanche de décembre
sur les coteaux du Jurançon. Une cinquantaine de vignerons
ouvrent leurs portes pour vous faire découvrir le fruit de leur
travail. Et en plus de ça, moultes animations sont prévues.

  3. S'enfermer au ciné   

Quoi de mieux que de se faire une bonne petite toile en plein mois d’octobre ? C’est très jouissif de se réfugier dans la salle de cinéma après avoir couru sous la fine pluie de la fin de soirée, quand la nuit se met à tomber. Surtout que c’est la saison où les meilleurs films sortent en salle, après une période un peu creuse de rentrée. Entre le nouveau James Bond, Star Wars bien sûr ou encore le dessin-animé Mune, vous pouvez craquer chaque semaine pour un film. Et même varier le lieux, puisque vous avez le choix entre trois cinés, à Pau.

  4. Allez à la chasse aux cèpes   

Go ! La cueillette des cham-pignons a commencé ! Vérifiez votre matériel : n’oubliez pas les bottes, le bon couteau et, surtout, pas de sac plastique mais un panier. Evidemment, faites toujours attention à ce que vous ramassez et privilégiez ce que vous connaissez. Ce qui est bien, dans la cueillette des champignons, c’est qu’on n’a pas besoin d’aimer ça pour apprécier les cueillir. C’est comme pour les chataignes : les ramasser est aussi sympa que les manger (si ce n’est plus). De toute manière, champignons, chataignes ou n’importe quelles excuses sont bonnes pour sortir faire une balade en forêt et admirer les si jolies couleurs de l’automne.

Bon plan pour amateurs
Si vous êtes à fond cueillette des champignons,
où si vous désirez vous y mettre en étant bien accompagné,
vous pouvez contacter la Société Mycologique du Béarn.
Sorties régulières en forêt, permanence tous les lundis
(bon à savoir si on veut faire examiner son butin du week-end
par des spécialistes), bibliothèque...
Ces gens là sont les pros du champi sur Pau !
A noter le Salon du champignon les 17 et 18 octobre,
salle Gaston Bonheur à Pau.

  5. Remplir son armoire                

Promis nous ne cherchons pas là une excuse toute pourrie pour faire du shopping. Pour de vrai, quand l’automne arrive, le besoin de s’habiller plus chaudement aussi. Du coup,et bien on en profite. On regarde ce qu’il nous manque, on donne ce qui ne nous plaît plus, et on établit une liste restreinte de choses essentielles : manteau, bottes, chaussettes, bonnet et autres vêtements cocooning et surtout chaud. Et oui, sans vouloir vous saper le moral, il commence à faire frisquet par chez nous.

Bon plan
Vous avez sûrement vos boutiques favorites au centre-ville.
C’est une très bonne chose, la fidélité,
mais un écart ou deux peut vous permettre
de découvrir des petits magasins que vous ne connaitriez pas.
On vous conseille donc un truc, si vous êtes ouvert à la nouveauté :
promenez-vous sur Facebook et découvrez des pages dédiées
au rue commerçante de Pau. En vrac : Rue Taylor Pau ;
Coeur de Pau, Destination Shopping ; Pau Commerces...
N’oubliez pas non plus de checker le nouvel annuaire
en ligne e-city.fr, qui regroupe tous les artisans
et commerçants du centre-ville.

  6. Manger chaud                          

C’est super bon, les salades, mais à un moment donné, ce n’est plus trop de saison... Alors quand on dit « manger chaud », on pense à des mets vraiment d’actualité. Comme de la soupe faite maison, à emporter au boulot plutôt qu’un sandwich un peu triste. Ou à une raclette à partager entre amis, avec un bon verre de rouge. (rendez-vous au Fruit Défondu, quartier du Château, si vous avez la flemme de la préparer vous même). Ce qui est bien, avec la fin de l’été, c’est qu’on peut aussi se lâcher un peu plus sur la nourriture et oublier quelques mois l’épreuve du maillot de bain. Il y a un moment pour tout et une saison pour chaque chose.

Bonne adresse
Côté soupe, on est formel. Il faut qu’elle soit maison,
sinon c’est dég.... pardon pas bon.
Mais voilà,  faire une soupe ça demande d’éplucher
et couper tout plein de légumes et on sait que parfois,
on n’a pas le courage. Alors on vous a trouvé quelqu’un
qui la fait très bien et pour pas grand chose.
A bord de son camion le Patasoup,
Julie vous propose chaque jour
une ou deux soupes différentes à emporter.
Le fait maison, c’est encore mieux
quand ce sont les autres qui le font.