Dossiers

La fac insolite !

 

DOSSIER principaleLe campus palois réserve quelques surprises,
loin des amphis et du plan-plan quotidien. 
Découvrez dans ce dossier cette UPPA
que l’on ne connaît pas.

 

 

Jouer au volley en pleine nuit

Le sport en journée ? Pfff, c’est dépassé ! A la fac de Pau, on aime bien faire les choses différement (et on n’a pas dit pas n’importe comment, hein !).
La nuit du volley, c’est toute une  nuit (ou presque, parce que y’a cours le lendemain quand même) à jouer, bien évidemment, mais aussi à partager un bon moment, convivial, avec à boire et à manger sinon ça perd de son intérêt. Traditionnellement, c’est un tournoi 4x4 mixte, c’est à dire des petits matchs à quatre contre quatre, avec au moins une fille et un garçon dans chaque équipe. C’est sympa, ouvert à tous, et ça remplace sans peine une soirée au bar. Enfin disons que ça change !

Après le volley, l’escalade
Si vous n’appréciez pas vraiment de taper dans la balle (en plus ça fait un peu mal aux bras, parfois, le volley...), vous avez le même événement, version escalade. Tout pareil, c’est ouvert à tous les étudiants et place à la compétition : ça fait partie du sport. Donc autant avoir quand même déjà testé le truc, histoire de s’amuser un peu. Dans tous les cas, vous pouvez toujours venir voir comment ça se passe, ça ne mange pas de pain. Ce sera ce 26 novembre, dans la superbe salle d’escalade de l’UPPA située dans la halle des sports de la fac. Une structure qui envoie du lourd. D’ailleurs on vous invite à vous y rendre, juste par curiosité et si l’escalade vous tente.

DOSSIER secondaire escalade

Une nuit 2.0
A ce niveau-là de votre lecture, vous vous dites c’est très bien, du sport la nuit. Mais déjà que la journée, c’est pas notre truc... Alors à vous d’inventer votre propre « nuit de » où d’en trouver une qui vous convient. Pour exemple : les étudiants de la licence informatique et du master informatique "Technologies de l'internet" de l'UFR sciences et techniques de Pau participent chaque année à la Nuit de l’info. Cette compétition réunit les étudiants de toute la France le temps d’une nuit, pour proposer, implémenter et packager une application Web 2.0. Il y’en a pour tous les goûts ! Et vous, ce serait quoi, votre « nuit de » idéale ?

 

                                                                                      

rendez-vous  Le jeudi, tout est permis !

DOSSIER secondaire enfin jeudiLe jeudi, c’est un peu la journée tant attendue de la semaine par les étudiants.
Le jeudi, c’est pas de cours l’aprèm et grosse soirée en prévision.
Du coup, depuis 2012, l’UPPA propose un programme d’animation pour ce jour-là,
pour donner une raison de plus aux étudiants d’apprécier ce moment de la semaine. ça s’appelle
Enfin jeudi !, et ça ne pouvait mieux porter son nom. Lancé en 2015,
Enfin jeudi ! a repris ce 17 septembre, avec le festival Planvengut organisé par l’asso Med’oc.
Et ça continue avec la traditionnelle demi-journée sport-culture-santé ce 24 septembre (un jeudi donc, si vous avez bien tout suivi).

Au programme de cette édition 2015 :

> 12h : duos de portés acrobatiques « All Right »
par la Compagnie La Main s’affaire sur le parvis du RU Cap-Sud.

> 13h30 : les 6000 de l’UPPA : marche, course en individuel ou par équipes.
Départ et arrivée : arche de la Présidence.
Infos et inscription sur www.pyreneeschrono.fr

> 12h - 15h30 : bar à jus, dégustation de fruits, légumes et épices
sur la pelouse près de la B.U. sciences et techniques.

> 21h : concert de La Yegros - à la Centrifugeuse (Maison de l’étudiant).
Gratuit pour les étudiants et 10 € pour les autres.

 

                          


La centri fête sa p’tite vingtaine

Et oui, déjà ! La Centrifugeuse, service culturel de l'Université de Pau,
fête les 23 et 24 octobre ses 20 ans d'existence et les 10 ans de sa salle de spectacle.
Vanessa Caque, sa coordinatrice depuis 2007, résumait dans une interview la Centrifugeuse
comme « la structure qui tourne ses yeux sur le reste du monde ! ». C’est joliment dit et ça résume l’esprit.
Faire émerger des artistes en devenir est l’idée que se fait Vanessa Caque d’une salle de spectacle comme La Centrifugeuse.
Et ça marche. Le public est au rendez-vous, étudiants mais pas seulement, et c’est bien l’autre pari gagné de la structure
qui dès le départ, voulait s’ouvrir au reste du monde, donc, mais aussi pour commencer au reste de Pau.

Vendredi 23 octobre, à 21h. Soirée concert d'anniversaire, avec Cabaret Contemporain
(musique contemporaine) + GaBlé (musique indé) + Chocolat Billy (rock indé)
Samedi 24 octobre, à 21h. Soirée performative d’anniversaire,
avec Ludor Citrik, Sébastien Barrier et plein de surprises...

 

 

                                                        

 

Faire son marché... sur le campus

DOSSIER secondaire montage

On n’ira pas jusqu’à dire que c’est un truc de flemmard, on ne voudrait être taxé de médisance. On parlera plutôt de praticité. Que le marché vienne aux étudiants plutôt que l’inverse, c’est vrai que c’est plutôt bien pensé, étant donné que la fac est un poil (mais très fin) éloignée du centre-ville.

Le site fermiers-fermieres.fr est à l’origine de cette bonne idée. Certains vendredis, à 16h, ce ne sont pas divers producteurs qui viennent poser leur étal en plein milieu du parking de la Maison des étudiants (MDE pour les intimes), mais un seul camion. A son bord, des produits locaux commandés en amont sur Internet par les étudiants (et les autres hein, mais disons que c’est super pratique pour les premiers cités.) Franchement, quand on habite en résidence universitaire sur le campus, c’est franchement hyper avantageux. Sauf si on a du temps le samedi matin pour aller aux Halles, mais on ne peut pas tout faire, et sortir le vendredi soir et réussir à se bouger la couenne le samedi. C’est une question de priorité. Comme l’est également le choix du resto, chaque midi de la semaine. 

Le campus palois est franchement bien équipé en la matière (en même temps,on ne plaisante pas avec ça, par chez nous). Le Cap Sud est un restaurant universitaire (mais RU ça va plus vite), qui propose pizza, restauration rapide et plats du jour. La cafétariat l’Arlequin suggère viennoiserie, tarterie, pizzeria, sandwicherie et restauration à emporter et le RU La Vague régale avec petit-déj, viennoiseries, jus de fruits frais, boissons chaudes, boissons fraiches, mais aussi sandwicherie, tarterie, restauration rapide à emporter et également traditionnelle le midi. Bref, il y a le choix. N’empêche, si on a envie de sortir des sentiers battus, pas simple de trouver de quoi assouvir son besoin de changement.
Du coup, les food trucks autour de la fac sont une alternative sympa. Si ce n’est pas non plus la grande aventure, c’est déjà ça de pris, pour changer le quotidien et se dire que, oui, aujourd’hui, j’ai été voir ailleurs. Et ça fait du bien.

 

                                                 

 

Un coup de foudre, une appli !

 

DOSSIER secondaire spottedIl y a un peu plus de deux ans, les médias en parlaient à tout va. Honnêtement, on pensait que le phénomène ce serait émoussé. Et bien pas du tout ! Spotted marche toujours.
Sur Facebook et les réseaux sociaux, mais aussi via la nouvelle appli du même nom, les groupes où les étudiants (et pas seulement) postent des petites annonces anonymes pour retrouver quelqu'un qu'ils ont croisé fleurissent. Il y a le Spotted : Pau, le Spotted : Pau Centre-Ville mais aussi le Spotted : UPPA Université de Pau et des Pays de l'Adour. On s’est concentré sur ce dernier, qui nous intéresse : quelques messages d’inconnu(e)s ou bien signés, destinés à des inconnu(e)s s’offrent à la lecture de chacun. Du genre « Toi jolie fille, je t'ai vu hier vers 17h à côté du nouveau bâtiment de l'Université. Tu portais une veste blanche. Si tu es là fais moi signe ;) ». Ou encore « A la jeune fille brune qui faisait l'animation du coffre-fort au Leclerc Université cette semaine, ton sourire m'a fait craquer mais je n'ai pas osé te proposer d'aller boire un café. » (Les hommes sont plein d’audace, décidément).

Le slogan de Spotted, c’est « Pour la première approche ». On est curieux de savoir si ça fonctionne. Avec quand même 2284 fans sur Facebook pour celui de la fac, peut-être bien que oui, en fait...

 

                                                      

 

Une coloc pas comme les autres

DOSSIER secondaire residence universitaire

Trouver le logement idéal, c’est à dire, pas trop cher, pas trop loin de la fac et pas trop pourri (au sens large...), c’est un peu le challenge accepté par chaque étudiant à la rentrée. Et en plus s’il détonne du studio lambda équipé chez Ikea (bé oui, le magasin préféré des étudiants n’est plus si loin maintenant), c’est encore mieux.
Vivre dans un donjon (c’est difficile, dirait Gad), dans un container comme au Havre qui revisite les résidences étudiantes, dans une cabane dans les arbres du campus..., ça ne se fait pas, à Pau. On reste plutôt carrément soft, niveau logements insolites. Enfin presque. La colocation, qui a le vent en poupe à Pau (cf la page Facebook Colocations étudiantes à Pau), s’y renouvelle. L’association Presse Purée développe la cohabitation entre jeunes et seniors. Si ça c’est pas de la coloc qui n’a rien à voir...
De prime abord, la chose peut en effet ne pas sembler très attirante pour les jeunes. Pourtant, les candidatures de jeunes affluent.
« On doit en refuser tous les jours, faute d'offre de seniors », relevait Presse Purée en début de mois. A bien y réfléchir, l’engouement peut se comprendre : le deal, c’est un foyer chaleureux et un loyer à faible coût pour l’étudiant, (seules les charges peuvent être demandées) en échange d’une présence amicale et sécuritaire. A côté d’une chambre universitaire, c’est sûr, ça n’a rien à voir !

Rens. association Presse Purée : 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92.