Pour le grand prix, c’est la fête hors circuit

entre okLe Grand Prix de Pau, ça se passe certes sur l’asphalte, mais pas seulement. Il y en a pour les passionnés mais aussi pour les autres. Pour tous ceux qui aiment le Grand Prix surtout pour le côté festif !

 

Le grand prix pour les nuls

Ce n’est pas parce que le Grand Prix ce n’est pas vraiment votre truc que vous devez passer pour un gros nul. Tmv vous vient en aide : tout, vous saurez tout sur le GP. 
En tout cas le strict minimum, avant de profiter des animations.

formule3Le Grand Prix de Pau, c’est un peu comme le capitaine Haddock et son mauvais caractère. C’est indissociable : difficile d’imaginer notre ville sans. Rappelez-vous d’ailleurs en 2010 lorsqu’il avait été annulé, le vacarme alors provoqué. Parce qu’on a beau suivre de près l’événement ou non, on ne peut s’empêcher de l’apprécier (comme le vieux caractère du capitoche). 
Le Grand Prix et les Palois, c’est un peu une histoire d’amour qui dure depuis euh... 1930. Une très longue histoire en fait. De celles à rebondissements, parce qu’il s’en est passé des trucs en 85 ans.

De Fangio à... Pernaut
Pendant plusieurs années, les meilleurs pilotes au monde ont défilé à Pau, de Juan-Manuel Fangio à Jackie Stewart, en passant par Juan-Pablo Montoya et Lewis Hamilton, ou encore les Français Maurice Trintignant et Romain Grosjean (sans parler de Christophe Dechavanne ou Jean-Pierre Pernaut, mais c’est une autre histoire.)
La popularité du circuit palois ne s’est jamais démentie dans le milieu. C’est pas pour rien qu’on l’appelle le petit Monaco, s’il vous plaît, le seul autre circuit en ville de France (enfin de France... On s’comprend !). Long de 2,760 km, ce parcours est l’un des plus courts des circuits internationaux mais pas le plus facile. Connu pour ses virages délicats et surtout très serrés, il promet des courses palpitantes (et avec des accrochages, il faut bien dire qu’on aime ça.)

L’électrique, une première mondiale
Jusqu’en 1985, Pau a accueilli des épreuves de Formule 1 et 2, et ça,  c’est carrément la classe. Depuis 2001, le Grand Prix fait la part belle aux monoplaces F3 (on vous aide avec une photo ci-après, histoire que vous vous y retrouviez) mais s’ouvre aussi à d’autres compèt. Du genre le premier Grand Prix électrique au monde sur asphalte, rien que ça, initié en 2013 et gagné alors par Mike Parisy. De quoi, « c’est qui ? » ? Un type de chez nous, pardon, un pilote palois. Voyez, ça c’est encore le genre de truc que vous pouvez sortir  en soirée l’air de rien, histoire de montrer que vous n’êtes pas tant que ça à côté de vos pompes.
Voilà, ça, c’est pour le Grand Prix, dans les très grandes lignes. Sans parler du Grand Prix historique, beaucoup plus récent (cherchez l’erreur !) : il fête cette année ses 14 ans. Seulement, et oui : avec Tmv, on en apprend tous les jours, nous les premiers.

 

Le programme

prorgramme2we

Des animations dans tous les coins, c’est aussi ça, le Gp !

Les pilotes tournent depuis une heure, et même que vous les avez regardé depuis le boulevard. Mais il faut bien avouer que l’envie de vous amuser un peu vous démange. ça tombe bien, les organisateurs du Grand Prix ont pensé à vous. Et c’est tout gratuit !

polaroid-tunningElles vont rouler des mécaniques,
les voitures tuning invitées pour l’événement. 
Une trentaine de voitures ayant subi un relooking extrême
seront exposées au regard du public,
invité à voter pour la plus élégante d’entre elles.
Les 16 et 17 mai, sur la place Clemenceau.

 

 

 

 

polaroid-paradePas besoin de poser ses fesses dans les tribunes
pour voir défiler de belles voitures.
Cette année, les véhicules sortent des circuits battus
pour défiler en centre-ville. Le samedi 16 mai,
déjà (zieutez un peu plus loin,
paragraphe La nocturne), mais aussi le 23 mai à 10h30. 
Les vieilles voitures des collectionneurs
partiront de Verdun, pour le plaisir des yeux.

 

 

 

polaroid-CASETASLes Casetas,
c’est le rendez-vous que les Palois
associent direct avec le Grand Prix. 
Quatorze restos palois s’installeront sous tentes,
bd Aragon et square Georges V. 
L’occasion de tester autrement de bonnes tables.
Mercredi 13 : 18h - 1h
Jeudi 14 : 10h - 22h30
Vendredi 15 et samedi 16 : 10h - 1h
Dimanche 17 : 10h - 22h30
Lundi 18 au jeudi 21 : 10h - 22h30
Vendredi 22 et samedi 23

 

polaroid-GP-VIRTUELSi vous avez l’âme d’un pilote, dépêchez-vous de tenter
de vous qualifier pour le Grand Prix virtuel,
via la compétition en ligne (www.grandprixdepauvirtuel.com). 
Les 16 meilleurs pilotes remporteront un billet
qualificatif pour les finales.
Les 16 et 17 mai, le Grand Prix de Pau Virtuel
déménage en effet dans le parc Tissier
du circuit pour 2 jours d'animations. La grande finale
aura lieu pendant la nocturne et sera retransmise et
commentée sur les écrans géants. 
Apprenti Fangio, c’est à vous de jouer !

 

polaroid-nocturneLa compétition nocturne est peut-être la plus populaire des courses du Grand Prix. Gratuite, cette soirée est festive depuis les enceintes du circuit jusque dans les rues de Pau.
18h30 : La parade des pilotes (centre ville).
Les pilotes F3 prennent possession des rues de la ville avec la complicité des collectionneurs de belles américaines, avant de rejoindre le circuit pour participer à « La Parade de l’Automobile » !
19h : Course de Supertourisme (circuit).
30 min de roulage de voiture de prestige et des baptêmes de piste avec des personnes du public tirées au sort.
20h : « La Parade de l’Automobile » (circuit).
Une 74e édition, forcément ça représente un paquet d’années d’évolution techniques. Autant dire que les voitures d’hier sont loin de ressembler aux engins d’aujourd’hui. Les vieilles machines côtoieront les fringantes jeunettes le temps d’un défilé.
20h45 à 22h : Twingo Cup (circuit).
Ah, les Twingo ! Avouons que ces petites bagnoles qui jouent des rétroviseurs dans les virages serrés de Pau, et qui se cartonnent la moitié du temps, ça nous plaît bien. Assistez donc aux deux manches entrecoupées du « Challenge des Champions » du Grand Prix de Pau Virtuel, visible sur les écrans géants. Vous nous en direz des nouvelles.
Les 16 et 17 mai.

polaroid-ROCKUn village de la sécurité routière sur la place Royale les 16 et 17 mai, de la danse avec l’animation Rock’n Roll Dancing le 23 mai sur la place Clemenceau, sans oublier un photocall Place Royale ouvert aux passants les 23 et 24.., autant d’animations dont vous pourrez profiter. Découvrez-les au rythme d’une promenade en
centre-ville. Vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer dans les jours à venir. Que vous aimiez le Grand Prix... ou pas !
Plus d’infos sur le www.grandprixdepau.fr