Le printemps à Pau

p4 fleurs recadNos 10 plaisirs de saison

Il fait bon vivre le printemps à Pau !
Profitons des beaux jours
qui
ne sauraient tarder : il y a tant
de choses à faire dans votre ville.

 

 

 

  1- Siroter un verre en terrasse 

 «J’veux du soleil, rien que du soleil !» Rarement ces paroles n’ont résonné si fort en nous. On est bien d’accord, causer météo n’est pas passionnant mais qu’il est dur de passer une journée sans en parler. On n’en peut plus du temps qui tire la tronche mais malgré tout, notre éternel optimisme nous pousse à penser qu’il fera très très beau à partir du premier jour d’avril. Du coup, soyez sûr que les terrasses des cafés et des bars seront investies. Sur le boulevard des Pyrénées, évidemment, avec vue imprenable et soleil en pleine face, ou encore rue Maréchal Foch au Café de l’Europe, au Cristal ou encore à la Cerise sur le gâteau. Pour ne citer qu’eux.
Et on ne vous parle pas des brunchs sur le balcon le dimanche, des barbecues entre amis et des pique-niques à Beaumont...

 2- Découvrir le golf 
Pau et le golf, c’est une histoire qui dure depuis des années et pourtant vous n’avez jamais tenté ne serait-ce qu’un putt ? Il n’est pas trop tard, détendez-vous :
vous n’avez pas raté votre vie ! Habillez-vous comme Tintin (vous trouvez pas qu’il a des allures de golfeur, vous ?) et rendez vous à Billère au Pau Golf Club, le samedi 11 avril à 15h. Testez votre swing sur le plus ancien parcours du continent européen, créé en 1856. Vous vous découvrirez peut-être une vocation cachée.
Ou pas : si c’est le cas, vous aurez malgré tout profité d’un tea time et c’est déjà ça de pris !

Réservations et informations : 05 59 27 27 08. 20 €.

  3- Descendre au jardin 
On vous voit venir : vous n’avez pas de jardin. Bon, certes. Un balcon, peut-être ? Ah ! Et bien plantez des géraniums c’est un début.
Et puis vous n’êtes d’ailleurs pas obligé de mettre les mains dans la terre, vous pouvez tout aussi bien admirer celui des autres aux jardins partagés ou familiaux de Pau et son agglomération. On a perso une petite préférence pour le jardin collectif de Berlioz, sur la friche Lauga, qui jouxte d’ailleurs un labyrinthe fleuri, vrai régal pour les yeux. Un peu comme au Jardin Marsan, rue Amédée Roussille, qui fait se côtoyer oeuvres d’arts et plantations.
Sinon, ne loupez pas Rendez-vous au jardin, le week-end du 15 juin. C’est un peu loin, mais vous pouvez d’ores et déjà le noter !

p6 boulevard recad  4- Profiter du boulevard 
Inutile de vous rappeler que le boulevard des Pyrénées est toujours aussi agréable pour se promener. Et quand il est exclusivement piétonnier, alors là... Chaque premier dimanche du mois, de 14 heures à 18 heures, les voitures sont interdites depuis le Palais Beaumont jusqu’au Château. Donc nous seulement c’est plus sympa pour les promeneurs, rolleurs et cyclistes, mais c’est également animé pour l’occasion. Et en plus, des bouquinistes, des artisans créateurs, des peintres et des sculpteurs en profitent pour exposer.
Bref, le boulevard autrement c’est une fois dans le mois, ne le ratez pas.
Et si vous angoissez à l’idée de ne pas trouver où vous garer, respirez : des bénévoles sont chargés de vous conseiller sur les lieux de stationnement les plus proches. Entre le parking souterrain Beaumont qui applique un tarif réduit les dimanches, le parking souterrain Clemenceau, gratuit la première demie heure, les parkings gratuits du stadium de la gare, de l’Usine des Tramways et de la place de Verdun, vous aurez même l’embarras du choix.

  5- Manger des produits de saison 
On passe déjà pas mal de temps aux Halles, mais avec l’arrivée des beaux jours, elles tendraient à devenir notre deuxième maison. Pour les crudivores comme nous, l’arrivée des fruits et légumes de printemps sur les étals nous rend totalement jouasse. Finis les choux d’hiver, potiron et  autre courge. Place aux radis, asperges, pommes de terre nouvelles, salade, rhubarbe, kiwi etc... En plus d’être bons dans l’assiette, les produits de printemps sont aussi très sains : le top du top quoi.
Outre les Halles, vous avez bien sûr les marchés des communes de l’agglo, mais aussi d’autres alternatives comme les Amap, les drives et magasins fermiers, comme Ferm’envie à Serres-Castet, ou encore Locavor (www.locavor.fr). Oui parce que quitte à manger mieux, autant manger local.

  6- Se préparer pour la Féminine 
Si on restait sur une idée de vie plus saine ? Mesdames, mesdemoiselles (oui ça ne se dit plus, on sait !), chaussez vos baskets, on a un challenge à vous proposer. Le 12 avril prochain, elles seront des centaines à s’élancer pour parcourir les 6 kilomètres, avec un départ du parc Beaumont et une arrivée quasi au même endroit. Soyez des leurs, vous avez quelques semaines pour vous préparer. Embarquez monsieur lors de vos entraînements au bois de Pau, ça ne lui fera pas de mal
non plus...
Attention, vous avez jusqu’au 5 avril minuit pour vous inscrire sur www.lafemininedepau.fr. Et notez qu’un certificat médical est nécessaire...

  7- Se faire peur à la fête foraine 
La fête foraine s’installe sur la place Verdun ce samedi 4 jusqu’au dimanche 19 avril. Tous les jours à partir de 15h, vous aurez le choix parmi les attractions pour petits et grands. Nous, ce qu’on vous propose, c’est de repousser vos limites et de tester les attractions les plus flippantes. Si vous n’avez pas le goût du risque, vous pouvez aussi manger une pomme d’amour sans trop craindre pour votre vie. C’est vous qui voyez. On dit juste que la pêche au canard avec le neveu de 6 ans ça va un moment. D’ailleurs si vous êtes baby sitter d’un jour dans les semaines à venir, notez que les mercredis 8 et 15 avril ainsi que le dimanche 19 avril, les tarifs sont réduits.

  8- Redécouvrir le patrimoine palois 

Ça remonte à quand, la dernière fois que vous avez visité le château de Pau ? Ne nous mentez pas, on est tous pareil : nous, on avait 11 ans. A part la carapace de tortue, avouez qu’on ne se rappelle plus de grand chose concernant le château. L’Office de tourisme propose des visites bien nommées «Du château à la ville», pour re (ou pas «re», d’ailleurs) découvrir ce qui fait l’histoire de votre ville. La prochaine visite a lieu le 20 avril, mais d’autres dates sont disponibles.
Renseignez-vous sur www.pau.fr : ça ne dure que deux heures et coûte seulement 4 à 6 €. Un tarif bien raisonnable pour faire baisser son niveau d’inculture.

p7 stade eaux vives recad  9- Admirer les kayakistes 
Enfin vous avez compris : on parle là d’admirer leur performance, pas leur physique (quoi que, les deux ne sont pas incompatibles...). Les sportifs s’entraînent régulièrement, alors profitez donc d’une journée ensoleillée pour vous promener au stade d’eaux vives. Emmenez votre pique-nique et regardez les autres pagayer.  Sinon, vous avez aussi le championnat de France Elite de Slalom, si ça vous dit de constater le talent des meilleurs. Cette compétition, accueillie du 15 au 19 avril, revêt une grande importance pour les athlètes : elle permet en effet de titrer les champions de France Elite, et de constituer par la même occasion l’Equipe de France. 

  10- Quitter Pau, mais pas trop 
Tout doux, on ne vous dit pas de déménager à Strasbourg en embarquant mamie et le chien. Si Pau est la vie rêvée des villes, c’est aussi parce qu’elle est idéalement située. Il faut bien avouer que vivre dans les Pyrénées-Atlantiques est une chance énorme. Alors ne l’oublions pas et profitons de celle-ci. Choisissez votre destination : mer, montagne, ou arrière pays ? Calez confortablement tout le monde dans la voiture (dont mamie et le chien) et profitez donc des premiers rayons de soleil d’avril, où que vous soyez. Pour mieux revenir, le soir venu, à Pau City où il fait tellement bon vivre le printemps.