Je me mets au sport et cette fois je m'y tiens

Dossier coureuseChaque 1er janvier, on se le promet :
cette année, on commence
sérieusement le sport. 

Un mois plus tard, il serait quand même temps
de s’y mettre ! 
Avec tous les bons conseils de TMV,
plus d’excuses pour y couper.

 

 

 

 

UN COACH RIEN QUE POUR MOI
A la recherche de votre « moi » sportif ? Faites appel à un coach.

Quand on pense coach, à tort on imagine le type qui comme à l’armée nous crie dessus pour nous faire finir nos pompes plus vite. Celui au crâne rasé et les rangers au pied (notre imaginaire c’est vraiment n’importe quoi.)
Dans la vraie vie, un coach sportif ce n’est pas tout à fait ça. D’abord, il vous écoute. Après, il vous fait bosser, mais à juste dose. Gregory Ther est coach à Pau et il nous a expliqué tout ça. Quand il a commencé par nous dire que le sport était avant tout une attitude et une philosophie de vie, on a vite compris le truc. Travailler avec un coach à domicile, c’est un vrai plus,  parce que c’est tout simplement personnalisé. « Le but n’est pas de garder la personne le plus longtemps possible près de moi, souligne ce professionnel. J’apprends à mes clients à s’entraîner seuls en m’adaptant à leurs horaires comme à leurs attentes. Mais avant tout, je les rééduque au sport. » Quand il passe chercher ses clients chez eux pour les amener courir avant d’aller au boulot, ou quand il se rend sur leur lieu de travail pour leur séance hebdomadaire, là, on est dans de l’individualisation totale.
Evidemment, faire du sport ainsi accompagné a un coût. Gregory prend 35€ de l’heure, quand d’autres dépassent les 50€. Un tarif prohibitif selon le coach, qui ne garantit en rien la qualité du service. En effet, il y a comme partout à boire et à manger dans le coaching à domicile. « Il ne faut pas hésiter à demander le cursus du coach et son expérience, explique-t-il. Son vécu sportif fera la différence. » Cet ancien gymnaste travaille en collaboration avec d’autres professionnels, médecins généralistes et diététiciens, auxquels il ne voudrait se substituer. A noter qu’un coach sportif doit être titulaire du Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport, spécialité activités gymniques, de la forme et de la force (BPJEPS) ou du Brevet d’Etat d’éducateur sportif option métiers de la forme. N’hésitez-pas à lui demander ses diplômes, vous serez dans votre droit !

DOSSIER picto sport salle     ON S'ENTRAÎNE OU A PAU    

Body N’Fitness, 47 bd Charles de Gaulle à Lons. 06 66 94 49 74
 Crossfit Evolution, 72 bd Charles de Gaulle à Lons. 06 23 05 43 21
 Basic Fit, Quartier Libre à Lescar. 05 59 77 64 50
 Oxygène Sports,  avenue Alfred Nobel à Pau. 05 59 33 40 56
 Odyssée 44, 44 rue Amédée Roussille à Pau. 05 59 06 18 26
 Fitness Studio, 10 rue du Docteur Simian à Pau. 05 59 84 01 25
 Amazonia, rue Lavoisier à Pau. 05 59 84 31 06
 Vita Liberta, 35 avenue Didier Daurat à Lons. 05 59 35 08 10
 Les Bruyères, 79 bd de la Paix à Pau. 05 59 02 50 02
 Sports Indoor, chemin des 3 Ponts à Lescar. 06 09 83 00 09
 L’orange Bleue, 3 rue des Fougères à Serres-Castet. 09 83 08 53 71
 Sport Avenue, 52 bd Champetiers de Ribes à Pau. 05 59 32 64 13
   et rue de l’Aubisque à Bizanos. 
05 59 98 87 95
 Studio One, 8 Rue Benjamin Franklin à Lescar. 05 59 81 04 17
Pour joindre le coach à domicile Gregory Ther : 06 83 72 23 28 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                                               

EN SALLE !
Tou tou you tou ! Il y a du bon et du moins bon dans les salles de sport.
Comment trouver celle qui vous convient ?

Sur Pau et l’agglo, les salles de sport sont (très) nombreuses et on a un peu trop l’embarras du choix. Notre coach Gregory Ther travaille également en salle. Du coup, on en a profité pour lui demander son avis d’expert. Comment sait-on si cette salle ou cette autre vaut le coup d’y laisser un petit bras chaque mois ? « Il faut avant tout vérifier qu’il y ait au moins un coach dans la salle, même en dehors des heures d’affluences, souligne-t-il. C’est un gage de qualité. Les coachs doivent être là pour vous guider. » Autre point à bien regarder avant de s’inscrire : la propreté. Ca paraît bête, mais c’est essentiel.
Parlons sous-sous maintenant : un tarif d’abonnement moyen sur Pau se situe entre 30 et 35€. En deça de ce prix, posez-vous bien la question du suivi. Sachez que vous avez droit à une séance d’essai avant de vous engager, alors utilisez-la.
Pour commencer dans une salle de sport et se remettre en forme, Gregory Ther conseille de se diriger d’abord vers des cours collectifs de stretching et de pilates, toutes ces activités basées autour des muscles posturaux. C’est la base. Ensuite, si vous avez l’envie soudaine de soulever de la fonte ou de vous défouler sur du body combat ou autres cours collectifs (légion dans les salles), faîtes, mais apprenez d’abord à vous écouter sans trop forcer. « Le but est de faire du sport comme il faut et longtemps, conseille le coach. Certains y vont trop fort et finissent par se blesser alors que l’idée est avant tout de se sentir bien dans sa peau. »
En gros, écoutez-vous et faîtes vous plaisir avant tout !

            

LE SPORT, POURQUOI PAS ? MAIS ALORS SANS OBLIGATION !
La course à pied est définitivement le sport du moment. C’est par excellence
l’activité adaptable à vos horaires, vos envies, vos besoins... Bref, un sport pour tous !

Par « sans obligation », on entend tous ces sports pour lesquels on n’a pas besoin de licence ou de payer à l’année. En pôle position, on trouve le footing bien sûr (maintenant on dit running, mais on a l’esprit ringard et de contradiction). D’ailleurs, on va se concentrer sur cette activité, déjà parce que c’est super à la mode d’être jogger (pardon, runner…), et puis parce que c’est un sport extrêmement complet et accessible à tous. A condition de moduler sa pratique selon sa forme et ses besoins, et ses envies aussi.
Gervais Herlvert, de la boutique Easy Run à Billère, nous a donné son avis de pro pour qui veut se mettre à courir. « Toutes les chaussures ne sont pas adaptées, résume le jeune vendeur. Se mettre ou se remettre à courir nécessite de bonnes chaussures pour ne pas gâcher le plaisir. »
Le choix des baskets est donc primordial pour trouver un minimum de satisfaction dans la course à pied et être à l’aise au maximum sans se casser le dos, ou les genoux, ou les deux. Les chaussures de running sont étudiées pour : plus légères et souples, elles ont une réelle capacité d’amortissement. Côté prix, l’entrée de gamme commence à 80€ chez Easy Run : un investissement qui ne s’usera pas avant un an à un an et demi sur une fréquence régulière.
Gervais assiste à un nouvel engouement pour le running depuis quelques années (ah ça y est, on a laissé tomber le mot jogging, on est contaminé !), en particulier du côté des femmes, bonnes clientes.
Aujourd’hui, les fabricants mettent toutes les chances de leur côté pour séduire leur clientèle, autant du côté des vêtements que des accessoires. MP3 bluetooth, applications à installer sur son portable, montre GPS…
Des à côtés qui ne sont pas si futiles :  ils permettent de se motiver. Et en plein hiver ils seraient donc presque indispensables !

DOSSIER picto coureur    ON COURT OU A PAU  ?       

Si vous avez la motivation, c’est déjà un bon début. Continuez sur votre lancée
et trouvez un lieu sympa où faire vos premières foulées, histoire de garder
intact cet élan positif. Allez va, on vous donne quelques idées.
Gervais Helvert, d’Easy Run, nous a soufflé une idée de parcours, agréable parce que c’est plus engageant.
Faire le tour du golf de Billère, puis longer les bordures du gave avant de
remonter dans le parc du Château
et finir en beauté sur le boulevard des Pyrénées jusqu’au parc Beaumont. On aurait pu tester pour vous,
mais avant faut qu’on investisse dans de vraies chaussures. C’est Gervais qui nous l’a dit.

Sinon, à la mode en ce moment, la course en pleine nature séduit de plus en plus de monde. Citons par exemple le chemin Henri IV.
Autre possibilité bien connue, la forêt de Bastard, plus communément appelée bois de Pau.
Bonne nouvelle d’ailleurs la concernant, l’Office national des forêts y prévoit plusieurs aménagements.
Un balisage permettant la différenciation des itinéraires piétons, VTT et équestre y sera ainsi mis en place en 2015.

Les allées de Morlaàs sont également un spot bien connu des Palois, même s’il faut avouer
que cumuler les allers et retours peut avoir quelque chose de rébarbatif.

DOSSIER picto nageur      ON NAGE OU A PAU  ?       

Et si vraiment vous n’aimez pas courir (et on vous comprend), testez donc la natation.
Vous y allez quand vous voulez et ne payez que le prix de l’entrée. Pas d’obligations, juste du plaisir !
Aqua Lons, Mail de Coubertin à Lons. Tél. : 05 59 32 83 01

   E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Piscine de Billère, Rue du golf. Tél. : 05 59 77 48 05
Stade Nautique, 3, avenue Nitot à Pau. Tél. : 05 59 90 19 00
Complexe nautique Louis Peguilhan, Boulevard du Cami Salié à Pau.
   Tél. : 05 59 84 52 88
Piscine de Lescar, Rue du Lieutenant Garnuchot. Tél. : 05 59 81 20 28   
   (ouverture saisonnière).

Autour de l'agglomération
Piscine de Serres-Castet, Chemin Liben. Tél. : 05 59 33 17 56
  (ouverture saisonnière).
Piscine de Morlaàs, Route Bernadets. Tél. : 05 59 33 41 90
  (ouverture saisonnière).

Tous les horaires et tarifs sur www.pau.fr/724-piscines.htm

                                              

LE CLUB, UNE SECONDE FAMILLE !
Beaucoup de pratiques sportives sont encadrées par des clubs. Une manière
d’appréhender un sport dans la joie et la bonne humeur. Déconseillé aux asociaux !

Guidé par notre vécu et sans objectivité aucune, le sport en club c’est top. Pour l’esprit avant tout : l’ambiance club ne se retrouve nulle part ailleurs. C’est un peu une petite famille ou une super bande de copains. Et se motiver pour rejoindre ses potes en vue d’un entraînement de volley ou d’une partie de badminton, évidemment c’est plus facile (surtout quand on a en perspective l’apéro post effort, aussi important que l’effort en lui-même…).  
Il existe à Pau un peu plus de 150 clubs et associations sportives qui proposent une soixantaine de disciplines, à pratiquer en loisirs ou en compèt : rugby et basket (évidemment), canoë-kayak (cela coule de source), mais aussi pelote, tennis, natation, tir à l’arc, judo, aïkido, boxe, équitation (et d’autres un peu plus confidentiels : roller derby, softball, baseball, football américain...). Vous avez l’embarras du choix !
Et si vous n’êtes pas sûr(e) que tel ou tel sport vous plaise, sachez que chaque club propose une séance d’essai gratuite. Pour trouver l’activité qui vous sied, à vous, ou à vos enfants, commencez par faire le tri entre les sports individuels ou en équipe, les sports d’endurance ou d’adresse, selon votre personnalité ! Et de vos aptitudes, un peu, beaucoup, aussi...

Bon plan !
Retrouvez toutes les activités et coordonnées des clubs palois dans le guide du sport 2014-2015 (qui ne sera pas édité sur papier) sur le site internet de l’Office municipal des sports :www.omspau.jimdo.com
Chaque club ayant une organisation propre et des journées dédiées aux inscriptions, le mieux, c’est de se renseigner directement auprès d’eux. Pour rencontrer  des responsables d’associations sportives et tester différentes pratiques proposées sur Pau, l’OMS organise début septembre la journée «Sport en famille», au centre Nelson Paillou. A noter pour le début d’année  scolaire prochain.

Bon plan  bis !
Sachez que des terrains de tennis, de basket, de foot et autres frontons sont à votre disposition aux quatre coins de la ville. Retrouvez tous les équipements sportifs palois et leurs conditions d’utilisation sur le site internet de la ville : www.pau.fr/75-annuaire-des-equipements.htm

DOSSIER picto sport maison      CONSEILS : DU SPORT... A LA MAISON !       

Pas le temps ou pas l’envie de sortir de chez vous ?
Même à la maison, vous pouvez bouger ! On vous propose
cinq exercices à pratiquer chez soi et sans matériel pour entretenir son souffle
et faire travailler ses muscles. Et sauver les meubles.

 Pour renforcer les pectoraux et les triceps : les pompes au sol. Si les mains sont posées pouce contre pouce, elles feront travailler en priorité les triceps. Pour travailler les pectoraux, placez vos mains au-delà de la largeur des épaules.
Les séances d'abdos : allongé, le bas du dos bien plaqué au sol, jambes fléchies. Relevez les pieds, les mains derrière la tête, redressez le buste vers vos genoux et tenez la position 10 secondes. Pensez à respirer !
Le "jumping jack", ou saut avec écart latéral : un exercice assez complet qui fait travailler les muscles et les os. La position de départ : les bras tendus au-dessus de votre tête, les mains jointes et les jambes écartées. Sautez en rabattant les bras le long de votre corps et en joignant les jambes, puis revenez à la position de départ. Répétez plusieurs fois le mouvement en suivant un rythme soutenu pendant 30 secondes puis récupérez 30 secondes. Commencez par une dizaine d’enchaînements par séance.
La chaise : parfaite pour muscler les cuisses et le fessier. Adossé à un mur, mettez-vous en position de chaise et cherchez à tenir au moins 10 secondes.
Pour améliorer le rythme cardiaque : si vous avez un escalier, le monter et le descendre en petites foulées, en accélérant le rythme petit à petit. Popularisée par les boxeurs, la corde à sauter est particulièrement efficace pour brûler des calories, muscler les jambes et retrouver du souffle. A pratiquer 10 minutes par jour.