Dossiers

Objectif Forme en 2018

Les con1 148seils des pro

En ce début d’année, on a eu envie
d’écouter notre corps.

Inutile de partir trop haut trop vite !
Cours collectifs ou approche individuelle,
c'est à vous de choisir. 

 

 

 

 

 

 

Si ça ne traîne pas vraiment la patte, on peut imaginer mieux au niveau tonus. Nous avons pris l’avis de deux spécialistes pour remettre en route la machine. Eric Puertolas tout d’abord. Il gère la salle Odyssée 44 sur les bords du gave de Pau, au pied du pont d’Espagne. Il faudrait être très difficile pour de pas trouver ici un programme à notre convenance. Un entretien préalable avec un des coaches permet de faire un petit contrôle technique de routine.

5-en forme 148Dans la famille des cours collectifs on peut démarrer par de la gym douce, type stretching, ou aller voir du côté du zen ce qui se fait en yoga et autre taï-chi-chuan et puis, si fourmis dans les jambes, il est toujours temps de monter en puissance.

Bodypump et bodyattack sollicitent assez rapidement le palpitant tout comme le très à la mode cross training où le gros des troupes à entre 18 et 35 ans. "Pour des résultats assez rapides, deux séances par semaine ça commence à être très bien" souligne Eric Puertolas. Comme pour les cours d’aquabike et d’aquagym, chacun met le curseur où il veut. "Il y a des jeunes actifs comme des dames de 80 ans dans notre piscine"

Monia Vincent de Studio Pleine Forme, 9 avenue de Montardon, à Pau, propose une approche personnalisée, qui prend aussi en compte l'hygiène de vie et l'alimentation. "70 % des résultats dépendent de ce que nous mangeons" précise-t-elle. Alors adios la chocolatine de 4 heures ? Pas d'affolement prévient Monia Vincent. "Souvent les personnes veulent en faire trop au début. Il vaut mieux ne pas mettre la barre trop haut, mais être régulier".

Pour des résultats plus rapides, elle propose aussi d'amplifier le travail musculaire par l'électrostimulation. Avec les 2 cabines d'amincissement et le coaching nutrition de Studio Pleine Forme, le retour du tonus n'est plus très loin.