Actualités

Sport : Un club qui a de l’impact

actu-SPHINX 1Les Sphinx sont surtout connus
pour leur pratique du football américain,
plus médiatisé. Pourtant, ils ont un excellent
niveau en flag aussi.

 

En vert et blanc, ils exileront leur peur (pardon, c’est venu tout seul), comme ils savent déjà le faire vêtus de rouge. Les Sphinx, le club palois de flag et de football américain, rejoindront bientôt la Section Paloise omnisport. Les «choses» doivent encore être validées de part et d’autre, mais «c’est déjà bien avancé», selon le président des Sphinx Patrick Darmana. Quand on a su ça, on a eu envie de faire un focus sur un club aux plus de 110 licenciés et cependant encore trop mal connu. Les Sphinx ne sont pourtant pas des p’tits jeunots : depuis 16 ans, les joueurs palois s’entrechoquent joyeusement avec leurs adversaires quand ils ne les esquivent pas. Et ils le font sacrément bien. Si on vous informe que les Sphinx ont gagné la dernière Coupe de France en flag, vous en dites quoi ? Vous en dites peut-être que le flag, ça ne vous dit rien justement. On ne vous en voudra pas, parce qu’à nous aussi on a dû l’expliquer. En fait, pour faire court, l’arrachage de drapeaux accrochés à la ceinture des joueurs remplace les plaquages.

actu-SPHINX 2«Les qualités requises pour le flag sont essentiellement la vitesse et l’adresse, nous explique ainsi Patrick Darmana. En football américain, il y a des postes pour tous les physiques, comme au rugby.» Du coup, on s’est laissé dire que le flag était accessible aux filles. En effet les équipes de première division dans laquelle concourent les Sphinx est mixte. Mesdames, après vous ! D’ailleurs, jusqu’en cadet, vous pouvez aussi jouer au football américain, si ça ne vous fait pas peur. Paraîtrait que le bruit des impacts entre les joueurs serait avant tout dû à tout leur attirail, casque etc… Mouais, par mesure de précaution, notre impressionnante stature et nous allons rester sagement derrière notre ordinateur. En attendant le prochain match, durant lequel on se planquera gentiment derrière les spectateurs du stade du Hameau. D’ailleurs, si vous aussi, vous avez un intérêt soudain pour le foot US, deux choix s’offrent à vous. Essayer auprès des Sphinx, (on vous accueillera à bras ouverts, on nous l’a dit), et/ou regarder le Super Bowl ce 1er février, à minuit sur W9. Oui c’est tard et le lendemain aller bosser sera compliqué, mais qui a dit que le football américain était un sport de mauviette ?

Toutes les informations sur www.sphinx-pau.fr ou sur www.facebook.com/sphinxdepau.
Entraînements : le mercredi 16h pour les cadets et 19h pour les juniors, et le vendredi 19h pour les seniors.

_________

La phrase
« Vent sombre court très bien, mais il se passerait bien de faire des tours de piste l’après-midi. Il fallait quelqu’un qui sache cadrer ce coquin. » Guy Cherel, l’entraîneur de Vent Sombre, sait dompter l’animal. Le cheval a beau être une forte tête, on peut compter sur lui. Il était favori, ce dimanche au Pont-Long, pour le 128e grand prix de Pau-Biraben foie gras. Monté par l’anglais James Reveley, Vent Sombre s’est montré à la hauteur en remportant pour la cinquième fois cette course.

______________  

Le chiffre : 4000
C’est en mètres carrés la quantité de tags effacés sur Pau depuis la mise en place de l’opération «zéro graffiti», lancée par la Ville au printemps. Une satisfaction pour François Bayrou qui avait indiqué en mai dernier : «nous interviendrons désormais partout, sur le domaine public et privé sous 24h. La guerre contre les tags se gagne en intervenant rapidement.»

_________________________

En bref : Le ticket, c’est fini
Plein de bonnes intentions, vous souhaitiez oblitérez votre ticket en montant dans votre bus Idélis ? Raté, le ticket est devenu ringard, place à la carte rechargeable sans contact. Bien que ce système ait été mis en place le 15 juillet dernier, leur chance était encore donnée aux vieux tickets. Depuis le 15 janvier, ils vous sont échangés à l’agence Idélis, place d’Espagne.

___________________

Un lifting nécessaire
Pour monter de la gare, vous devrez désormais utiliser vos petits mollets. Depuis le 20 janvier, le funiculaire se refait une beauté, et il y a du boulot ! Trois mois seront nécessaires pour lui redonner toute son allure d’antan abîmée par les ans. Bon, allez, on ne va pas vous le cacher plus longtemps, des voiturettes seront à votre disposition pour monter jusqu’au boulevard si vos jambes ne sont pas d’accord.

 

                                                                                                                      

La renaissance des halles prévue en 2018

actu-Halles

actu-Halles2

La tour du complexe de la République
sera conservée et rehaussée d’un étage.

Une mezzanine ouverte sur une terrasse
est destinée à devenir un espace public.

 Ca y’est ! On connaît enfin le futur visage des Halles. Le projet du ca-binet parisien Ameller-Dubois a remporté la mise face aux 96 (!) autres concurrents. Le jury a été séduit par «la beauté du projet et sa fonctionnalité», selon les dires de François Bayrou. Si la tour de la République et les associations et bureaux qu’elle héberge reste, elle sera néanmoins retravaillée pour un rendu «plus léger». Rehaussée d’un étage vitré, on parle même d’y installer un restaurant... Inutile de vous dire que si tel est le cas, TMV sera le premier sur le coup. On imagine déjà la vue ! Comme celle depuis l’ascenseur panoramique ou encore depuis la terrasse des futures Halles, accessible également depuis l’extérieur par des escaliers monumentaux de chaque côté de la tour. Les travaux, dont le coût est estimé entre 18 et 20 millions d’euros, débuteront dès le début de l’année 2016 et devraient tout de même durer deux ans. La rénovation commencera par le réaménagement du carreau des producteurs. Ces derniers seront relocalisés, mais où, ça, l’avenir nous le dira (soit dans un mois et demi, selon le maire). Mais pas d’inquiétude, messieurs dames fidèles des Halles, cela ne devrait pas bouleverser vos habitudes. Finalement, le plus important n’est-il pas que le coeur des Halles reste le même ?

 

                                                                                                    

En bref cherche sang, urgemment

actu-Don du sangUn chiffre : 4% des personnes en âge de donner leur sang le font. Un constat : on manque de sang, cruellement. La situation n’est pas inquiétante, elle est pire. L’Etablissement Français du Sang (EFS), pour sensibiliser le grand public, a lancé la semaine dernière une grande campagne en radio, à la télévision et sur le web. On s’en fait relais.

Pour donner votre sang : L’Etablissement Français du Sang se situe au Centre hospitalier, avenue de Buros. Il est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 16h ; du mardi au jeudi de 8h à 15h et le mercredi de 8h à 13h30. Vous pouvez trouver des collectes mobiles sur Pau et l’agglo toutes les semaines. Dates, lieux et horaires sur www.dondusang.net.