Actualités

Lis-le avec une fleur ...

roseDans le sillon de la fête du vinyle,
le Disquaire Day,
voici La Fête des librairies indépendantes.
A Pau, ça se passe ce samedi 26 avril,
à la librairie l’Escampette (rue des Cordeliers).

Le principe de cette opération nationale également appelée «Un livre, une rose», est simplissime : vous achetez un livre, on vous offre une rose. Rien de politique dans la démarche - il paraît que la rose est un peu fânée ces temps-ci. Il s’agit d’une importation culturelle poétique et historique, qui nous arrive tout droit de Catalogne.
Donc, pour vraiment respecter la tradition hibérique, Chouchou offre un livre à Loulou, qui; lui, offre une rose en retour.
A Barcelone, c’est comme cela que l’on célèbre la San Jordi, le Saint patron de la Catalogne, tous les 23 avril. Cette histoire de rose, elle vient d’une légende selon laquelle le valeureux Jordi sauva d’une mort certaine et atroce, une princesse aux prises avec un méchant Dragon. De son glaive, Jordi, transperça le monstre. De la flaque de sang laissée par terre, naquit un rosier duquel le sauveur préleva une rose qu’il offrit à la belle.
Pour le livre, c’est une autre histoire. On ne voudrait pas étaler notre culture comme de la confiture sur une tartine (il paraît que c’est mauvais signe) mais figurez vous que le 23 avril 1616 marque la mort du plus grand auteur espagnol, Cervantes (et aussi celle de Shakespeare).
Du coup, c’est la date du 23 avril que le dictateur Primo de Rivera a retenu pour lancer «El Dia del Libro». Pas parce que l’homme était philantrope, mais juste parce qu’il voulait damer le pion à la Mancomunitat, fête qu’il jugeait trop identitaire. C’est dire si le pire à toujours du bon, c’est depuis ce jour de 1926 que la tradition d’offrir un livre est née.
Depuis, a Barcelone, le 23 avril c’est la fête de la rose, la fête du livre, et la St-Valentin tout à la fois. Depuis 1995, l’Unesco a même décidé que ce serait, la Journée mondiale du Livre et des Droits d’auteur.
Pour résumer, samedi, aimez-vous, aimez lire, offrez-vous des livres et des roses. Recommencez chaque 23 avril : c’est peut-être l’assurance d’une belle histoire, sans épine.