Environnement : Il est "Taon" de changer

P10 insectesEn pleine campagne, aux milieux des fleurs
distribuées par les candidats à la Ville
à leurs électrices et celles balancées
par ces même candidats à leurs adversaires,
a été lancée, discrètement, lundi,
la Semaine de l’Environnement.


Hasard du calendrier, des cieux et du vent, c’est précisément cette semaine-là qu’a choisi la pollution aux particules fines en suspension pour s’inviter à Pau (le seuil d’alerte a été déclenché dimanche et lundi, alors faites comme Churchill : «No sport» en plein air, sutout si vous êtes fragiles. Sinon, ben... continuez à fumer).
Pas d’bol ! Ou plutôt si.... C’est selon. Nous on se dit que cette satanée pollution a plutôt un sens aiguisée de l’actu. A un détail près, c’est que ce n’est pas la qualité de l’air le thème de l’année (re pas d’bol !). Ce serait plutôt la nourriture et l’eau (puisque le 22 mars, soit samedi, c’est la Journée internationnale de l’eau).
Or, une des solutions possibles à la faim dans le monde, ce serait... Les insectes. Grillons, vers et autres bestioles seraient à même de nourrir 9 milliards d’êtres humains sur la planète à l’horizon 2030 ! C’est dire si c’est nourrissant. Pour faire la preuve que l’insecte est l’avenir de l’homme et qu’il est «taon» de balayer ses apriori, aujourd’hui mercredi, devant le restau U Cap Sud (Fac de Sciences), Aspe (association de sensibilisation aux problèmes environnementaux) qui organise la Semaine, propose de 11h à 14h, une dégustation de petites bêtes. Allez ! Tentez le coup, cela vous changera très certainement de votre panini mozza ou du traditionnel jambon-beurre! Et puis si vous ratez l’occasion, vous pouvez toujours tester la salade «Cri-cri» , avec criquets sauce citronnée, les tomates aux vers croustillants et grillons au chocolat du moment au Traiteur de Saveurs, place Royale. Vous nous direz quoi, comme on dit chez les Chti, parce que nous, ben... On n’a pas encore osé. Et pourtant, on est contre la faim dans le monde. Promis... Craché!