Actualités

Campus : vers une dimension internationale

ETUDIANTS-137Le 24 février dernier, l'Université de Pau et des Pays de l'Adour décrochait le label I-Site et entrait ainsi dans le club très fermé des huit "facultés initiatives sciences innovation, territoires, économie". En contrepartie d'une manne financière de près 7 millions d'euros par an, 60 % de l'enseignement sera à dominante scientifique.

 

Pour Mohamed Amara, il en va du devenir du campus. "C’est une question de positionnement. Cette université doit se spécialiser mais elle restera pluridisciplinaire" expliquait le président de l'UPPA. Dès cette rentrée, les candidatures sont arrivées sur le bureau de la présidence et selon Gilles Pijaudier-Cabot, directeur du projet I-Site, il s'agit de "très grosses pointures". Sept projets internationaux ont été lancés depuis l'annonce de la labellisation. Des doctorants à haut potentiel et des étudiants étrangers mettent Pau en haut de leur liste pour réaliser leur thèse. À côté de cet appel d'air très bénéfique, un cluster d’entreprises (CEPyA) avec en son sein les poids lourds régionaux Total, TIGF, Arkema, Euralis, Safran, est en train de se constituer autour des grands thèmes de l'énergie et de l'environnement. La présence de ces entreprises a largement contribué à la labellisation de l'UPPA. Pour que le contrat soit respecté, il faudra, entre autres impératifs, que le nombre de doctorants soit doublé dans les 4 ans à venir et que 50 % des cours de master soient délivrés en anglais. Une dimension internationale qui se travaille.