Accueil

En bref à Pau... suite

Halles de pau grandeHalles de Pau : du nouveau sur l'étal

La République à double sens

Théâtre Monte-Charge : Le come back

Le Haras fait débat

Un salon de thé à la Basse Plante

 

 

 

 

 

Halles de Pau : du nouveau sur l'étal

Sur les soixante de commerces que comptent les Halles de Pau aujourd'hui, 37 se retrouveront dans les halles une fois celles-ci transformées. Des nouveaux étals arrivent comme la boulangerie pâtisserie de Jean-Luc Constanti, mais aussi la boulangerie Gamet, dont l'atelier et la boutique sont situés et resteront en face des Halles. La Maison Balme va décliner à Pau le concept de son fondateur Thomas Balme, à savoir une gamme de produits, tous confectionnés à base de truffe. Balme a ouvert son premier étal en 2012 au Halles de Bairritz. Deux autres étaliers basques sont sur la ligne de départ. François Devincq et Peïo Abeberry importent à Pau le bar à churrasco (grillades à la façon portugaise) doublé d'une épicerie fine, le tout sous l'enseigne Bom-Bom.
Enfin du côté de la célèbre maison Arostéguy on se dit très intéressé par le projet. Une déclinaison à Pau de l'épicerie fine de Pierre Arostéguy est plus que probable. Rappelons que les halles seront ouvertes le dimanche aussi de 9h à 13h minimum. En attendant, elles sont bien entendu ouvertes pendants les travaux.

                                      

La République à double sens

La republique a double sensAvec le lancement du chantier des halles,
un nouveau plan de circulation est entré
en vigueur dans ce secteur en plein chamboulement.
Désormais on peut, en venant de la rue Nogué,
filer tout droit et passer le long de l'école Henri IV
et de la médiathèque. En effet, depuis le lundi 6 mars,
le sens de circulation est double côté Nord
de la place de la République. Les parents des enfants scolarisés à Henri IV
sont invités à ne plus stationner devant l'école pour éviter de former un bouchon.

                                     

Théâtre Monte-Charge : le come back

Alain Destandau et Betina Scheeberger deux noms bien connus des Palois.
Leur théâtre Le Monte Charge, rue Rivarès, avait acquis une belle assise
dans le paysage culturel avant l’arrêt de la programmation en décembre 2015.
Les comédiens vont faire revivre le théâtre
avec 10 représentations de suite, chaque vendredi soir, du 24 mars et 26 mai.

                                     

Le Haras fait débat

Haras debatLe devenir du Haras national
est au centre des discussions
entre l'Agglo et la mairie de Gelos.

Le domaine de 13 hectares intéresse
un opérateur privé qui entrevoit
un projet autour de la culture locale et de la gastronomie.
Celui-ci pourrait déboucher sur la création
d'une trentaine d'emplois.
Cette privatisation n'est pas du goût de la mairie.
Affaire à suivre...

 

                                      

 Un salon de thé à la Basse Plante

Salon the basse plante ptteAnnexe du Musée national
et domaine du château de Pau,
la Maison Baylaucq, pourrait accueillir
un espace bar salon de thé au 1er étage
entre le 15 avril et le 15 octobre 2017.
À suivre... Actuellement
la Maison Baylaucq accroche
les remarquables portraits de la collection Gramont.