Accueil

En bref à Pau

soldes-185 Les soldes, c'est parti jusqu'au 19 février
 Un projet d'envergure pour la grimpe Indoor
 Saragosse en mutation
 Sous les arcades
 Très grand bus

 

 

Malgré les ventes privées et Internet, les soldes sont toujours suivies. La voilà enfin parée de son étiquette – 30 %. LA paire de chaussure que l’on guettait depuis quelques semaines est enfin soldée. Mais alors, quitte ou double ? S’offrir maintenant le Saint Graal ou attendre les deuxième et troisième démarques et tenter de réaliser l’affaire en or, au risque de laisser filer la bonne pointure ? Le dilemme fait rage jusqu’au 19 février, date de la fin des soldes. Si les stratégies divergent sur le moment opportun pour acheter, en revanche la règle du repérage en amont des soldes semble assez bien partagée. « Je fais toujours un tour des boutiques qui m’intéressent avant les premières démarques puis je me lance les premiers jours » témoigne Émilie, croisée place de Libération. Côté commerçants, ce cru 2019 suscite des avis plutôt partagés. La raison, le mois de décembre, particulièrement doux qui a figé sur les portants les parkas, doudounes et pulls douillets. Le mouvement des gilets jaunes a semble-t-il dissuadé une partie de la clientèle de prendre le chemin du centre-ville. Toutefois, la météo clémente des derniers jours de l’année a aussi attiré du monde dans les rues de Pau. Alors ces chalands vont-ils se convertir en traqueurs de bonnes affaires ? Si les soldes ont un peu perdu de leur superbe, concurrencées par les ventes privées et l'artillerie lourde de la vente en ligne, elles n'en demeurent pas moins un rituel auquel s'adonnent trois consommateurs sur quatre. Ne perdez pas de temps, les bonnes affaires n'attendent pas.

                                         

betabloc-185Un projet d'envergure pour la grimpe Indoor

Les salles d'escalade sont en plein essor en France, dans les grandes villes comme dans les plus petites. Sur l'agglomération paloise, Bêta-Bloc, la salle ouverte en 2015 à Billère par Romain Dhouailly, connaît un tel succès que son fondateur a décidé de franchir un pas important en lançant un projet de nouvelle salle, plus grande, plus confortable et offrant une qualité de services supérieure. Le nouveau Bêta-Bloc sera opérationnel dans le courant de l'été 2019 et se situera dans la zone Polaris (entre la cité multimédia et Total). Bêta-Bloc multiplie par trois sa surface pour le plus grand plaisir des 1500 personnes qui fréquentent la salle chaque mois. 

 

                                        

Saragosse-185-petitSaragosse en mutation

Le quartier Saragosse en pleine mutation va connaître en 2019 plusieurs phases de travaux. L'avenue Saragosse a déjà amorcé sa mue et à terme, la moitié des logements HLM sera réhabilitée selon trois critères : le confort, la superficie et la création de balcons ou terrasses, avec un travail spécifique sur l’aménagement paysager aux pieds des immeubles. En outre Saragosse est en route vers la labellisation Eco-quartier. La place Laherrère a pour vocation de devenir un espace partagé entre logements étudiants, pôle entrepreneurial (implantation d’activités économiques et de services nouveaux) et l'arrivée d'équipements et services publics de proximité.

 

 

                                        

Gramond-185Sous les arcades

On disait le petit marché dominical de la place Gramont
voué à disparaître avec l'ouverture des halles le dimanche.
Il n'en est rien. Les huîtres, les poulets fermiers,
les légumes et les livres d'occasion sont bel et bien là.

 

 

 

 

  

                                        

febus-185Très grand bus

Ils seront en circulation dans quelques jours. Deux bus articulés hybrides de 18 mètres de long vont serpenter les rues de Pau et de l'agglo. Leur taille sera peu ou prou l'équivalent de celle de Fébus qui entrera lui en service en septembre 2019. La motorisation diesel électrique des deux bus articulés est quasiment une première en France. Avec leur capacité de 160 personnes, ils seront principalement en circulation sur les lignes T1 et T2 ainsi que sur l'Ovaligne. Objectif, rendre un meilleur service et inciter un plus grand nombre d'habitants de Pau et de l'agglo à prendre le bus.